Annexedemontable

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 01 août 2011

MISE A L EAU ET PREMIERS ESSAIS

La première mise a l’eau d un bateau, fut il tout petit ,est toujours un moment important pour son constructeur , et qu’ importe si ce n est pas le premier , c est la fin d une aventure et le début d une autre !

Evidemment, ce moment doit être arrosé comme le veut la tradition, j ai donc invité quelques amis a partager des bulles avec nous lors de cette occasion.

DSC_0225.JPG

DSC_0229.JPG


La mise a l eau, s est bien passé, l eau rentre un peu par les écrous de jonction des deux demi coques, mais ce n est pas grave, je n avais pas encore mis les patins en néoprène qui doivent assurer l étanchéité, et le débit est infime. A l aviron et à la godille, l annexe est très légère et avance vraiment bien et facilement.

DSC_0022.JPG

DSC_0027.JPG

DSC_0062.JPG

A la voile, elle démarre très facilement avec les petits airs et est d une manœuvrabilité étonnante, elle est presque neutre, c est a dire ardente juste ce qu’il faut, elle a du mal à serrer le vent de très prés, mais c est lié a la forme de la voile, et ce n est pas une surprise.

  http://www.youtube.com/watch?v=jbE7kp7F6DU


  http://www.youtube.com/watch?v=sVxZDlqo44U


  http://www.youtube.com/watch?v=K-FrfQ9XWj4



C est au moteur, que j ai été le plus surpris, parce seul a bord, bien que je pèse prés de cent kg , et avec un petit 2.5ch 2 temps mercury , elle déjauge et monte a environ 7 nds (vitesse estimée ) ce que je n attendais pas .Au chapitre des reproches , le franc bord est un peu juste au moteur quand l annexe est chargée , il faut éviter d aller trop vite.


DSC_0160.JPG


DSC_0187.JPG

 http://www.youtube.com/watch?v=nJHZd3Am1NQ


Ces premiers essais ont eu lieu sur le canal de Caen à la mer, a l entrée du bassin de plaisance de Ouistreham.

J ai transporté ensuite l annexe jusqu’ au Feeling 920 que j avais temporairement stationné au port du Livet sur la Rance (super endroit et maitre de port très sympa), et j y ai continué mes essais. J ai pu mesurer la vitesse de l engin avec un GPS portable, et a l aviron la moyenne est de 2.5/ 3 nds , et a la voile , des qu il y a un peu de vent on est à 3.5 / 4 nds . c est vraiment étonnant, je ne m attendais pas à ce que cela marche si bien !

DSC_0013.jpg

DSC_0021.jpg

DSC_0036.jpg

Et il faut ajouter que la Rance est vraiment l écrin rêvé pour naviguer avec ce genre de petit canot. Donc une grande et bonne journée.

DSC_0046.jpg

desolé pour les liens des videos , je n arrive pas a les mettre corrctement , il vous faudra faire un copier / coller.


Prochain article, après les vacances pour un bilan plus complet

dimanche 24 juillet 2011

DERNIERS DETAILS AVANT LA MISE A L EAU

Maintenant qu’elle est peinte, j ai sorti la coque pour les derniers essais de gréement et le positionnement de l’accastillage, pas grand-chose a ajouter, si ce n est qu’une journée de travail passe vite et qu’on n y fait pas grand-chose !

DSC_0002.1.jpg

Voila les photos de la chose, qui va s’appeler Spindrift , ce qui veut dire embruns en anglais .

DSC_0006.1.jpg

DSC_0010.1.jpg

DSC_0013.1.jpg

D ailleurs j attend la plaque constructeur et le nom à coller a l’arrière qui doivent arriver cette semaine

DSC_0014.JPG

DSC_0018.JPG

Prochain rendez vous à la mise a l’eau !

samedi 23 juillet 2011

Peintures et finitions

Avant de peindre, il faut passer un primaire pour avoir une bonne accroche de la peinture sur l époxy , nous allons donc mettre deux couches d interprotect avant la peinture .

DSC_0002.JPG

DSC_0003.JPG

Et ensuite deux couches également de peinture polyuréthane bi composants blanche, et on va s arrêter là pour le moment, sans quoi il ne serait pas possible d emmener l annexe avec nous pour les vacances. Donc l intérieur restera brut d époxy pour les deux semaines de vacances que je peux prendre cet été , mais sera peint cet hiver en gris en principe et nous ferons également une ligne de flottaison grise .

DSC_0006.JPG

DSC_0015.JPG

DSC_0016.JPG

J en ai profité pour finir la dérive et lui passer une deuxième couche d époxy et aussi pour fabriquer un safran qui s adapte a une ferrure de 420 en alu .Je la referai en bois cet hiver , mais là je suis trop court au niveau du délai , pas le choix !

DSC_0012.JPG

DSC_0020.JPG

DSC_0021.JPG

J ai aussi fini le mat et son accastillage, je me suis fait plaisir avec les cordage modernes, il n y aura que des manilles textile et des cordages de couleur .Par contre le taquet de drisse est fait maison en châtaigner, juste pour marier tradition et moderne.

DSC_0012.1.JPG

DSC_0013.JPG

DSC_0017.JPG

Prochaine étape , réassemblage de la coque , fixation des derniers éléments d accastillage , essai du mat et de la voile avec son accastillage définitif , tout ça dans mon jardin , et ensuite un essai sur le canal à Ouistreham et si tout va bien , on met l annexe sur la remorque et on l emmène au bateau que j ai déjà convoyé sur la Rance .

Je pense que trainer sur la Rance avec une annexe comme celle-ci devrait être intéressantet très plaisant.

mardi 12 juillet 2011

DERIVE ET PONCAGE

J’ai fabriqué la dérive dans morceau de CP bouleau de 18 mm que m a donné un menuisier et je l ai mise en forme avec une ponceuse a disque .Je l ai ensuite passée à l époxy pour la protéger

DSC_0002.JPG

J ai aussi enduit et poncé les deux demi coques, c est vraiment une corvée, mais bon, c est l aspect final qui dépend du soin que l’on y met, alors j ai essayé de faire ça correctement !

DSC_0003.JPG

DSC_0004.JPG

DSC_0009.JPG

Autre grande nouvelle, j ai la carte de circulation, la fameuse carte bleue, le sésame de l administration pour naviguer avec ma barque .ça a été très simple et très rapide, grâce à la gentillesse et la célérité de la personne qui s occupe de ça aux affaires maritimes de Caen, Mr Pujol qui a tout fait pour que ce ne soit pas une corvée. Un grand merci à lui !

DSC_0018.JPG

Pour la peinture, ce n est plus moi qui officie, j ai deux mains gauches quand il s agit de peindre, c est ma femme qui va s en occuper !

dimanche 03 juillet 2011

FABRICATION DU MAT , ET AVANCEMENT DES TRAVAUX

Désolé pour le retard, mais j ai eu la chance de retrouver du travail après 4 mois de chômage , donc j’ai beaucoup moins de temps a consacrer a l annexe et au blog. Depuis le moi d avril j ai quand même travaillé un peu, j ai collé et mis en forme le mat et la vergue , a voir sur les photos .

DSC_0003.JPG

DSC_0018.JPGDSC_0022.JPG

DSC_0023.JPG

DSC_0011.JPG

J ai aussi monte le puits de dérive

DSC_0034.JPGDSC_0036.JPG

DSC_0041.JPGDSC_0009.JPG

J ai fait tailler une voile par mon maitre voilier François à courseulles

DSC_0001.JPG

DSC_0005.JPG

Elle va très bien sur le bateau , il ne me reste qu’ a couper la vergue qui est trop longue , a protéger le bois et accastiller les espars , comme ça coté voilure ce sera réglé

DSC_0010.1.jpg

DSC_0003.1.jpg

Sur la coque, il me reste les finitions et la peinture, ce que j aime le moins, mais il va quand même falloir s y mettre !

J ai aussi présenté la coque arrière sur le Feeling pour voir si cela ne prenait pas trop de place, et ça va, ça reste acceptable

IMAG0012.1.jpg

IMAG0014.jpg

Coté horaires, étant donné que je ne travaille que par période très courtes , je n arrive plus a tenir le compte des heures passées

mercredi 06 avril 2011

Aménagements intérieurs

Maintenant que la coque est entièrement collée et que tout les angles sont stratifiés avec au moins une bande de bi biais en 300 grammes, je vais pouvoir attaquer ce que j appelle : les aménagements intérieur.

100.JPG

De quoi s agit il ?

103.JPG

De renforcer le tableau arrière pour qu’il puisse supporter la poussé du moteur, de fabriquer les deux bancs arrière qui assureront également la flottabilité, de fabriquer le renfort d étambrai ainsi que le pontage avant (sachant que la pointe avant servira aussi de réserve de flottabilité), de fixer l’anneau de remorquage avec son renfort dans l étrave, de fabriquer et poser les courbes de renfort pour l’étrave et le tableau, de poser la fausse quille extérieure, de fabriquer un pied de mat, et enfin de fabriquer le puits de dérive.

101.JPG

104.JPG

Ça parait peu de chose, mais il y a beaucoup d ajustages, et de collages, et cela prend beaucoup de temps .le collage par exemple, une fois collée, je ne touche plus a la pièce pendant 24h00, pour que l’époxy ait le temps de durcir convenablement.

Il faut aussi se débrouiller avec le matériel disponible et quelque fois inventer une utilisation pas prévue par le fabriquant, comme cette disqueuse transformée en ponceuse verticale sur table .par très orthodoxe, mais très pratique.

102.JPG

Donc j ai commencé par les renforts du tableau arrière, et des courbes arrières

Ensuite j ai préparé le pontage avant, le renfort d’étambrai, et l anneau de remorquage et son renfort intérieur.

105.JPG

107.JPG

J ai continué en préparant les bancs arrière et leur structure .je les ai montés et collés en prenant bien soin de passer les parties qui resteront enfermées à l époxy pour qu’elles soient bien protégées en cas de fuite. J ai rempli les bancs et la pointe avant de mousse polyuréthane (en gros, environ 100 litres) avant de les refermer.

106.JPG

108.JPG

109.JPG

Pour fabriquer et poser la fausse quille extérieure, j’ai du assembler à nouveau l annexe , de façon a avoir une forme correcte .la quille exrerieure est collée .

110.JPG

111.JPG

à ce stade , j'en suis à 71h00 de travail .

Voilà, j’en suis là, il me reste le puits de dérive a fabriquer , quelques renforts sur les angles extérieurs de la découpe de la coque avant de passer par la séance ponçage et finitions .après avoir été chercher des renseignements sur http://www.bateaubois.com:8080/, je pense que la stratification totale de l’extérieur des fonds avec un tissus de verre n est pas indispensable , voir contreproductive , donc je ne la ferai pas, je vais me contenter de passer une couche d imprégnation à l époxy partout avant d enduire, et de peindre

Prochain épisode , le puits de dérive .

vendredi 25 mars 2011

LA COQUE EST COUPEE EN DEUX

DSC_0006.1.jpg

Je finirai le liston plus tard.j'ai retourné la coque, et j'ai poncé les bouchains et l’étrave avant de pouvoir remplir l’extérieur des joints congé avec de l enduit de collage et ensuite de stratifier une bande de fibre de verre qui va renforcer l’étrave,la quille,et les bouchains .

DSC_0007.1.jpg . Pas très compliqué, mais difficile de chasser les bulles d’air quand on stratifie les bandes de fibres de verre

DSC_0014.1.jpg

Ensuite, j ai percé les trous des boulons qui vont permettre de raccorder les deux parties de l’annexe une fois qu’elle aura été coupée en deux.

DSC_0018.1.jpg

DSC_0028.JPG

Pour la couper en deux, j avais prévu de me servir de ma petite scie vibrante, le Supercut Fein, ça donne en général un résultat impeccable et aussi un trait de scie très fin

DSC_0004.1.jpg

Oui, mais voila qu’en fait pour ce que je veux faire ce n’est pas l idéal et c est avec l’égoïne que j obtiens le meilleur résultat

DSC_0006.JPG

C’est quand même impressionnant de couper un bateau en deux, ça fait tout drôle !

Le gros suspense, c est de savoir si la partie arrière va bien être assez grande pour y stocker la partie avant, et c est la première chose que je vérifie dès la découpe terminée

DSC_0011.JPG

Et impeccable, ça rentre pil poil juste comme prévu.

DSC_0013.1.jpg

La partie gros œuvre avec la fabrication de la coque, et sa découpe se termine, je vais maintenant m attaquer aux aménagements intérieurs, puit de dérive et pontage avant

Prochain article les aménagements intérieurs

dimanche 13 mars 2011

POSE DES LISTONS ET STRATIFICATIONS DES JOINTS CONGE INTERIEURS

Il est temps de coller les listons pour rigidifier la coque .L’architecte conseille de faire le liston en appliquant trois lattes de 8mm d’épaisseur a l’extérieur de la coque.

P1010504.1.jpg J’ai décidé de ne poser qu’une latte de 10 mm à l’extérieur de la coque et d en mettre une autre à l’intérieur comme une serre bauquière, ce qui à l avantage de prendre le contre plaqué en sandwich et de le protéger. C’est aussi le moment où il faut bien contrôler les formes et le bon alignement de la coque, parce qu’après ce sera trop tard pour rattraper d’éventuels défauts.

P1010508.1.jpg

Le collage s effectue en deux fois, l’extérieur en premier, et l’intérieur ensuite .c est l’opération qui demande le plus de serres joints disponibles.

P1010510.1.jpg

Il fait beau ce samedi et j’en profite pour aller faire un petit coup de voile en solo, et même si il ne fait pas bien chaud ça fait du bien !

P1010519.1.jpg

Au retour, j’enlève les serres joints, je n aurais pas fait grand-chose aujourd’hui sur l annexe .J’en suis maintenant 41h00 de travail, les collages et les strats prennent pas mal de temps.

P1010523.1.jpg

Je dois stratifier une bande de tissus de verre sur tous les joints congé, et c est encore deux bonnes heures de travail, et pas loin de 400gr de résine. Mais c est à faire avant de pouvoir retourner la coque, de pouvoir finir les bouchains et la ligne de quille et ensuite de les stratifier eux aussi.

P1010524.1.jpg

Prochain article finitions des listons et retournement de la coque

mercredi 09 mars 2011

COLLAGE DES FONDS ET MONTAGE DES BORDES

Je vais commencer par coller les fonds ensembles et aussi les deux cloisons pour que tout ça tienne bien, je n ai pas vraiment confiance dans la tenue des ligatures en fil de cuivre sur la durée.

P1010467.1.jpg

Bon, on voit sur la photo que je ne suis pas le roi du joint congé, mais c est le premier que je fais, donc je ne peux que m améliorer .Le garage n étant pas chauffé, je suis obligé de faire une « tente » au dessus du chantier et de chauffer en dessous pour obtenir une polymérisation correcte.

P1010477.1.jpg

J attaque maintenant le mise en place des bordés que je ligature , le contreplaqué étant de 5 mm d épaisseur , cela se fait plus facilement que pour les fonds .il faut quand même bien réfléchir avant de commencer parce que quand on travaille seul , il faut bien s’organiser !

P1010476.1.jpg

L annexe est assemblée, je la sors dehors pour mieux me rendre compte du volume, et contrôler que les lignes sont harmonieuses

P1010485.1.jpg

Ensuite retour dans le garage, joint congé, et bâchage pour la nuit.

P1010488.1.jpg

Petit bilan provisoire : ça fait treize jours que j’ai commencé l’annexe et j’en suis à environ 33h00 de travail. Il est évident que je perds beaucoup de temps parce que je ne suis pas très bien outillé, que le garage n est pas grand, et que cette construction étant ma première en cp époxy, je tâtonne pas mal .Néanmoins, je suis content, ça avance bien, et je suis étonné de la simplicité de cette méthode de construction.

P1010498.2.jpg

P1010499.1.jpg

Prochain article : pose des listons

P1010500.2.jpg

DEBUT DU MONTAGE ET DES COLLAGES

Tout d abord il faut préciser que si je connais bien le travail du bois, l utilisation de l époxy va être pour moi une grande nouveauté : je n’ai jamais fait de joint congé, alors même si j’ai bien compris le principe, j’ai encore quelques inquiétudes quand à la pratique.

P1010451.2.jpg

Je dois scarffer l’arrière des bordés parce qu’il manque une dizaine de cm, et j’ai des collages à faire sur la double membrure centrale qui sert de jonction aux deux demi -coques .sur ces membrures, il faut aussi que je fasse les inserts en époxy dans lesquels passeront les boulons de jonction

P1010461.1.jpg

J ai donc installé mon atelier époxy dans mon bureau, parce qu’avec le froid actuel, chauffer le garage serait très difficile .ça me permet pour ces premiers essais avec la résine de voir comment cela se passe (durée de polymérisation notamment) dans de bonnes conditions de température et d’hydrométrie.

P1010463.2.jpg

Pendant que la résine et l enduit sèchent, je commence à assembler les fonds ensembles et ensuite a y fixer le tableau arrière et la cloison avant .Et là , je m aperçois que de passer les fonds en 8 mm n’était pas obligatoirement une bonne idée .En effet ,le 8 mm est beaucoup moins souple que du 6 mm préconisé , et pour faire joindre le deux coté à l avant , ce n’est pas une partie de plaisir .enfin à force de petites cales et de serre-joint , je finit par y arriver

premiers collages

Mais j ai intérêt a bien préparer mon affaire pour le joint congé si je ne veux pas que tout s arrache quand je vais enlever le serre-joint.

Ce qui est sympa dans tout ça, c est que l on voit l annexe prendre sa forme définitive

prochain article , on continue le montage et on attaque les joints congé

Achat matière première bois et résine et débit du contreplaqué

L'architecte conseille du cp marine ,mais pour une question de prix, je préfère acheter du cp CTBX tout okoumé qui bien que d'une qualité légèrement inferieure fera l affaire .L'architecte conseillait du 6mm , mais comme je n en trouve pas en ctbx , j ai décidé de faire les fonds et toute la structure ( cloisons et tableau ar ) en 8mm et les bordés hauts en 5 mm .J ai donc acheté une feuille de cp ctbx de 8 mm en 3,10X1,53et une feuille de 6 mm dans le même format . Normalement j en ai assez pour tout faire.

P1010422.1.2.jpg

J'ai également acheté deux planches de sapin de qualité menuiserie très propres et bien sèches pour faire le mat , la vergue , et les listons .J'ai acheté tout le bois chez Vivet Bois à Colombelles .Jai corroyé et débité mes planches chez un amis menuisier , ça va plus vite que de bricoler et c est bien fait !

P1010431.2.jpg

Pour ce qui est de la résine, j ai demandé des prix chez Sicomin et Icarai .Il n'y avait pas de gros écarts et ayant besoin de conseils pour l'utilisation de l époxy , j'ai privilégié la proximité d'Icarai .je suis donc allé à Cherbourg acheter ma résine chez Icarai ou j ai rencontré mr Nicolas Vivier qui a été de très bon conseil

défonceuse

Bien maintenant que la marchandise est là , il faut s'y mettre .donc 1ere étape , le traçage du bordé et du fond sur les feuilles de cp et ensuite le débit

P1010434.2.jpg

Le traçage, c est pas très compliqué , il faut être précis et rigoureux .Ensuite le débit , là quand on est comme moi avec très peu de matériel , il faut bien se préparer et trouver les bons outils .j ai a ma disposition une scie sauteuse , une perceuse , une petite défonceuse , une égoïne, quelques tréteaux ,une ponceuse orbitale plus du petit matériel . Pour le débit , je pré débite dans un premier temps la pièce à la scie sauteuse , ensuite je me sert de la défonceuse avec une fraise a affleurer munie d un roulement à bille , ça permet une finition nette assez rapidement . c est ainsi que j ai opéré pour toute les pièces importantes ( bordés fond et structure)

P1010441.2.jpg

On peut aussi se servir de la défonceuse comme d une toupie pour les petites pièces, mais il faut faire attention à ses doigts ! À réserver aux habitués.

P1010446.2.jpg

je vous donne aussi le site de l’architecte, et aussi celui d'un autre constructeur amateur

http://www.bandbyachtdesigns.com/spin.htm http://seaweed.thebilge.com/spindrift Prochain article : collage des scarfs et des différentes pièces de structure

ANNEXE VOILE AVIRON DEMONTABLE SPINDRIFT 10

Apres pas mal de recherches, j ai trouvé sur un site us une annexe en contre plaqué qui se démonte en deux parties, qui a une étrave (je ne veux pas de marotte), qui est faite pour marcher à la voile et à l'aviron .C'est vraiment ce que je voulais .la petite merveille s appelle le SPINDRIFT 10

10.JPG

Donc après avoir bien cherché partout sur le net, j'ai commandé les plans. Ces plans sont en anglais, ça ne m'arrange pas plus que ça, mais on va faire avec, et en plus je ne suis pas un novice dans la construction de bateau en cp ni dans le travail du bois. Dinghy_in_repose__crop_.JPG

j ai décidé de changer le type de gréement, parce que je veux un mat plus court (pour le stockage sur mon voilier), en une seule partie (pour la solidité), donc ce ne sera pas une voile marconi, mais une voile au tiers .En plus je crois que la silhouette y gagnera !

nestedwithoars.jpg

Le prochain article parlera de l achat du bois et de la résine, et du début de la construction